Select Page

Soir-matin – Tomas Tranströmer

Soir-matin – Tomas Tranströmer

Le mât de la lune est pourri et la voile froissée.
Une mouette plane ivre par-dessus les eaux.
Le lourd carreau de l’embarcadère a été calciné. Les
ronces s’affaissent dans l’obscurité.

Je sors de la maison. L’aube frappe encore et encore
les barrières de pierre grise de la mer et le soleil crépite
au plus près du monde. Les dieux de l’été, à moitié
étranglés, tâtonnent dans les brumes marines.