Select Page

La ville entière, glaciale, dort sous la lune – Fernando Pessoa

La ville entière, glaciale, dort sous la lune – Fernando Pessoa

36

Tout en bas, dévalant de la hauteur où je me trouve en escarpements d’ombre, la ville entière, glaciale, dort sous la lune.

(Quel désespoir de la conscience, quelle angoisse d’exister, prisonnier de moi-même, m’envahissent tout entier sans pour autant déborder au-dehors, et recomposent mon être en tendresse, en crainte, douleur et désolation.)

Quel excès, inexplicable, d’une détresse absurde ; quelle douleur poignante, orpheline de tout, et si métaphysiquement mienne…