Select Page

Images de la permanence – Katsushika Hokusai

Images de la permanence – Katsushika Hokusai

La Manga, publiée entre 1814 et 1878, est l’un des chefs-d’oeuvre du livre illustré japonais de l’époque d’Edo. Cet album de gravures sur bois, composé de quinze volumes, comporte prés de quatre mille dessins de Katsushika Hokusai (1760-1849), l’un des plus grands peintres de l’école ukiyoe.

Destinée a servir de manuel de peinture, la Manga nous fait découvrir la méthode de l’artiste, en même temps que l’univers graphique de ce génie du trait que fut Hokusai. Interprète de la nature et observateur minutieux du monde des hommes, il fut aussi un génie du fantastique, laissant libre cours à son inventivité et a son humour.

Figurant les choses et le monde vivant, humain et animal, naturel et surnaturel, la Manga se révéle un précieux répertoire iconographique. Le terme même de manga, désignant aujourd’hui les bandes dessinées japonaises, est difficile à traduire : l’idéogramme man, qui désigne une chose « sans suite », « décousue », « confuse », ou qui « manque de tenue », renvoie ici à une idée de totale spontanéité, de foisonnement anarchique, qu’il convient de combiner avec le caractère ga, ou « dessin ». ll s’agirait donc de croquis exécutés au fil de l’inspiration, librement et sans ordre, de rapides esquisses sur des sujets divers et variés, d’ébauches, de dessins impromptus.