Select Page

Université Laval – Nérée Beauchemin

Université Laval – Nérée Beauchemin

Toi qui portes au chef de ton blason de gloire
L’illustre nom du vieux Québec médiéval,
Et le nom glorieux et béni dans l’Histoire,
Le nom trois fois béni dans l’Église, Laval ;

Rivale de Louvain, d’Oxford, de Salamanque,
Juge, arbitre, interprète éclairé des auteurs
De toute la science humaine qui nous manque,
Sorbonne que décore un peuple de docteurs ;

Universelle ès arts, ès lettres, ès sciences,
Ta pensée à nos yeux brille d’un triple éclat,
Et le vieux palmarès de tes munificences
Porte aujourd’hui le scel et le nom du prélat.

Un charme est sur tes murs. Un parfum se dégage
De ce passé qui fut mon âge le plus beau,
Et j’évoque, fidèle et pieux, le mirage
Du plus doux souvenir que j’emporte au tombeau.

Dans la vieille Maison, comme il était bon vivre !
Oh ! Comme elle était douce à chanter la chanson,
La chanson dont l’écho de musique m’enivre,
Mais dont l’air dans ma voix n’a plus le même son.

Au nom du Gay Savoir, au déclin des jours sombres,
Pour la bourse du pauvre et le prix du vainqueur,
Je viens te dire, au seuil du royaume des ombres,
Tous les mercis d’amour qui me viennent du cœur.