Select Page

La grande énigme – Tomas Tranströmer

La grande énigme – Tomas Tranströmer

(Extraits)

Le toit s’est lézardé
et le mort peut me voir.
Ce visage.

 

Écouter bruire la pluie
Je murmure un secret pour
entrer en son centre

 

La mort se penche
sur moi, un problème d’échecs
Et elle a la réponse

 

Ecoute bruisser la pluie.
Je murmure un secret pour
pénétrer son cœur.

 

Vent immense et paisible
de la bibliothèque marine.
Où je peux reposer.

 

Porté par l’obscurité.
Je croise une grande ombre
dans une paire d’yeux.

 

Renne en plein soleil.
Les mouches cousent et cousent encore
son ombre sur le sol.

 

L’herbe se dresse —
son visage, une stèle unique
érigée en souvenir.

 

Une lamasserie
et ses jardins suspendus.
Tableaux de bataille.

 

Les pensées sont à l’arrêt
comme les carreaux de faïence
de la cour du palais

 

En remontant la falaise
sous le soleil – les chèvres
qui broutaient du feu.

 

Sur une saillie rocheuse
on voit la fissure du mur des trolls.
Le rêve, un iceberg.

 

Villes miroitantes:
tons, légendes, mathématiques –
Bien que différentes.