Select Page

Brendan et le secret de Kells – Tomm Moore

Brendan et le secret de Kells – Tomm Moore

Mythe, légende et religion au cœur de ce charmant récit d’initiation irlandais, qui sent bon le talent de ses concepteurs et la verdure humide de leurs rêves d’enfants.

Voilà un sujet original pour un film destiné aux enfants, le Livre de Kells et l’Irlande ancestrale… Le fameux ouvrage, rédigé aux alentours de l’an 800 par des moines locaux, contenant les quatre évangiles, célèbre de par le monde pour sa légendaire beauté, fait l’objet d’une fable étrange qui regorge d’éléments chrétiens, celtes et païens. Tous ces éléments discordants s’entrechoquent dans le doux monde de la poésie animée. Alors que l’orphelin Brendan, recueilli par son oncle, un abbé austère, se livre à la découverte de la foi, de l’art, de l’écriture et plus globalement du monde extérieur par la désobéissance, c’est un joli récit d’initiation qui se déroule sous nos yeux, dans les vallées d’Irlande. Et au détour d’un coup de crayon, se tapissent les grands dangers de cette époque barbare et obscure : les Vikings massacrent femmes et enfants et, dans la forêt où Brendan aime se perdre, les loups rôdent.

Hymne à la nature, magnifiée par ses formes libres et ses couleurs éclatantes, Brendan et le secret de Kells libère la beauté onirique de créatures mythiques, comme l’esprit de la forêt, Aisling. Cette petite fée au design d’une fluidité exceptionnelle qui resplendit de charmes quasi spectraux, en femme enfant blafarde ou en louve blanche, est d’une douce mélancolie alors qu’au loin gronde la guerre des mécréants d’outre-mer, dans un ciel rouge-sang.

Esthétiquement sublime, l’animation qui aime épouser les formes de tourbillon et de spirale du triskèle, subjugue par sa force esthétique.