Select Page

Un soupir en allée – Dox

Un soupir en allée – Dox

Emboka, Rêverie : le poète joue sur emboka (encens) et embona (nostalgie, rêverie,regret). Remplacées par « ko » possessif « ma », les finales « na » et « ka » donnent un même mot « emboka » créant ainsi une ambiguïté de sens.

Je consacre cet instant à toi…
Je t’envoie cette aimante pensée
Je fais de mon cœur un autel apprêté
Ah, je me prosternerai devant toi que je ne vois !

Les souhaits de bonheur ! La douce mélancolie
Sont les offrandes que j’apporte en guise de rameaux
Car comme un doux parfum pur et sans défaut

Je t’envoie ce qui est mon emboka…
Ce parfum fera ton bonheur un moment…
Il renferme le soupir en allée…
Le soupir tourbillonne quand il est esseulé
Aveuglant plus encore celui qui est déjà isolé…