Select Page

Qui veut apprendre ma leçon entière ? – Walt Whitman

Qui veut apprendre ma leçon entière ? – Walt Whitman

Patron, ouvrier, apprenti, ecclésiastique et athée,
Idiot et penseur sage, parents et enfants, marchand, commis, garçon et client.
Directeur, écrivain, artiste, écolier — approchez et commencez ;
Ce n’est pas une leçon — elle abaisse les barrières pour vous donner accès à une autre leçon.
Et de celle-ci à une autre, et de chacune à une autre encore.

Les grandes lois acceptent et s’épanchent sans discussion.
Je suis de la même sorte, car je suis leur ami.
Je les aime de pair à égal, je ne m’arrête pas à leur tirer mes révérences.

Je reste absorbé et j’entends de splendides récits des choses et des raisons des choses,
Ils sont si splendides que je me pousse du coude pour les écouter.

Je ne puis confier à personne ce que j’entends — je ne puis me le confier à moi-même — c’est indiciblement prodigieux.

Ce n’est pas une petite affaire que ce globe rond et délectable qui se meut si exactement dans son orbite toujours, toujours, sans un soubresaut et sans une erreur d’une seconde,
Je ne pense pas qu’il ait été fait en six jours, ni en dix mille ans, ni en dix billions d’années,
Ni qu’on en ait dessiné le plan et qu’on l’ait bâti, un étage après l’autre, comme un architecte dessine le plan d’une maison et la bâtit.

Je ne pense pas que soixante-dix ans soient l’existence d’un homme ou d’une femme
Ni que soixante-dix millions d’années soient l’existence d’un homme ou d’une femme.
Ni que les années puissent jamais mettre un terme à mon existence ni à celle de quiconque.

Vous dites qu’il est prodigieux que je sois immortel ?
Car tous nous sommes immortels ;
Je sais que cela est prodigieux, mais ma vue est également prodigieuse, et la façon dont j’ai été conçu dans le sein de ma mère est également prodigieuse,
Et de poupon que j’étais, en être venu, après un couple d’étés et d’hivers passés à ramper dans l’inconscience, à pouvoir parler et marcher, tout cela est également prodigieux.

Et que mon âme vous étreigne en ce moment et que nous nous impressionnions l’un l’autre sans que nous nous soyons jamais vus, et sans que nous devions peut-être nous voir jamais, est en tous points aussi prodigieux.

Et que je puisse penser des pensées comme celles-ci est tout aussi prodigieux,
Et que je puisse vous les rappeler, que vous les pensiez et sachiez qu’elles sont vraies, est tout aussi prodigieux.

Et que la lune tourne autour de la terre et poursuive son cours avec la terre est également prodigieux.
Et qu’elles s’équilibrent avec le soleil et les astres est également prodigieux.