Select Page

Mésopotamie – Rudyard Kipling

Mésopotamie – Rudyard Kipling

Ils ne nous reviendront pas, ces jeunes hommes résolus,
Passionnés qui mettaient tout leur cœur – nous les avions donnés ;
Mais ceux qui les ont chichement laissé mourir dans leurs excréments,
Vont-ils aller vers la tombe chargés d’ans et d’honneurs ?

Ils ne nous reviendront pas, ces hommes forts tués froidement
Alors qu’ils entrevoyaient des secours qui furent refusés jour après jour ;
Mais ceux qui ont aiguisé leur supplice et les ont réprimandés dans leur douleur,
Sont-ils trop forts et trop sages pour qu’on les mette à l’écart?

Nos morts ne nous reviendront pas tant que les jours succéderont aux nuits,
Tant que dureront les rayons du soleil couchant ;
Mais les grands manitous oisifs qui ergotaient alors qu’eux étaient en train de mourir,
Vont-ils se mettre en avant pour occuper de hautes fonctions comme par le passé ?

Allons-nous menacer et être en colère seulement une heure durant ?
Quand la tempête sera passée allons-nous découvrir
Comment à pas feutrés mais rapides ils ont retrouvé le chemin du pouvoir
Avec l’appui et les manœuvres de pareils à eux?

Alors même qu’ils nous calment, qu’ils promettent de fortes indemnités,
Alors même qu’ils font semblant d’avoir peur,
Est-ce qu’ils rendent visite à leurs débiteurs, et prennent conseil de leurs amis,
Pour consolider ou relancer leur carrière ?

Leurs vies ne peuvent pas nous rembourser, leurs morts ne sauraient réparer
La honte qu’ils ont infligée à notre race ;
Mais la paresse qui a causé des ravages, et l’arrogance qui a tué,
Allons-nous les laisser s’en sortir indemnes ?