Select Page

Cruauté de la souffrance – Fernando Pessoa

Cruauté de la souffrance – Fernando Pessoa

49

Cruauté de la souffrance — savourer la douleur même, car nous savourons alors notre propre personnalité, consubstantielle à la souffrance. C’est le dernier refuge sincère que puissent trouver et la faim de vivre, et la soif de jouir.

Cruelles amours

Tu seras ce que je voudrai que tu sois. Je ferai de toi un ornement de mon émotion, placée où je le veux et comme je le veux, tout au fond de moi. Par toi-même, tu ne possèdes rien. Tu n’es personne, puisque tu n’es pas consciente ; tu vis, et rien de plus.

Mon esprit est (…), comme font les classiques, et comme disent les décadents.