Select Page

Celui qui marchait parmi les étoiles – Clark Ashton Smith

Celui qui marchait parmi les étoiles – Clark Ashton Smith

(Extrait)

Une voix me cria, dans les rêves de l’aube :
« Ne perds pas un instant : les toiles de la vie, de la naissance et de la mort
Sont balayées, tous les fils de la terre
Vont se rompre bientôt ; dans l’espace rayonne
Ton ancien chemin, celui des soleils,
Dont l’éclat de toi fait partie ;
Et la profondeur des abîmes
Est là aussi au même instant
Est là aussi au même instant,
Eux dont l’obscurité parcourt
Le mystère de ton esprit.
Va en avant, sain et sauf marche sur la flamme
Des astres par lesquels tu vins dans les vieux jours ;
Sans crainte, à travers l’étendue
Dont ne t’écrasa pas l’immensité jadis.
Les chaînes du Temps ont été brisées,
Et tombent les terrestres liens faits de bonheur et faits de larmes,
Et s’élargit le rêve étroit aux sublimités de l’espace. »