Select Page

Atlantis – Clark Ashton Smith

Atlantis – Clark Ashton Smith

Au-dessus de ses dômes pressent les abysses.
Là-haut, les tempêtes clament leurs tirades amères :
Mais céans les eaux ensevelies n’en ont cure –
Sourdes et muettes, écrasées par la masse
Des flots pesants de la surface. Trouble, immuable,
Dans les cités enchevêtrées d’algues sombres,
Où pourrissent les galions et nichent les krakens,
À travers cours et portails engloutis,
Langoureusement l’onde s’enroule.

De la voûte océane constellée de phosphore,
Tombe, diaphane, une lueur spectrale
Sur les autels d’une déesse que couronnent
Les fleurs de quelque lierre étrange et terne ;
Et, aligères et lestes, dans les cieux sous l’écume,
Oiseaux silencieux, les créatures marines volent et resplendissent.