Select Page

New York – Eugène de Salignac

New York – Eugène de Salignac

Eugène de Salignac (1861-1943) était un photographe américain qui travaillait pour le Department of Bridges/Plant and Structures à New York City.

Né à Boston en 1861 dans une famille excentrique de nobles français exilés, de Salignac n’a aucune formation en photographie. En 1903, à l’âge de 42 ans, son beau-frère lui trouve un emploi d’assistant au photographe du Département des Ponts, Joseph Palmer. Après 3 ans d’apprentissage, Palmer meurt subitement, et en octobre 1906, de Salignac prend ses fonctions.

En tant qu’unique photographe du département de 1906 à 1934 (en 1916, il changea son nom pour celui de Département des Installations et Structures), il documenta la création de l’infrastructure moderne de la ville, y compris les ponts, les principaux bâtiments municipaux, les routes et le métro. Il a notamment documenté la construction du pont de Manhattan, du pont Queensboro et du bâtiment municipal de Manhattan, mais son image la plus célèbre est celle de peintres qui posent nonchalamment sur les câbles du pont de Brooklyn. À l’aide d’un appareil photo grand format et de négatifs sur plaque de verre de 8 x 10 pouces, il a pris plus de 20 000 images au cours de sa carrière. La plupart de ces négatifs et plus de 15 000 tirages anciens sont conservés aux Archives municipales de New York.

Dans ses 70 ans, de Salignac escaladait encore des ponts et travaillait activement, mais il fut contraint de prendre sa retraite en 1934 malgré une pétition du maire de l’époque.

De son vivant, l’œuvre de Salignac a été peu vue à l’extérieur du gouvernement de la ville de New York, et son nom a été oublié après sa mort en 1943. Ses images ont été redécouvertes dans les années 1980, mais ce n’est qu’en 1999 qu’un archiviste s’est rendu compte que la collection était surtout l’œuvre d’un seul homme. En 2007, Aperture a publié New York Rises, la première monographie de son œuvre, qui est devenue une exposition itinérante inaugurée au Museum of the City of New York. Depuis lors, ses photographies ont été largement reproduites et font partie d’un intérêt croissant pour la photographie industrielle.